Portrait d’étudiante : Coraline

Le numérique tient une place prépondérante dans les formations d’IMT Lille Douai. L’ingénieur de demain doit avoir des compétences dans ce domaine. Nous vous proposons de découvrir le portrait de Coraline et son retour sur sa première année à l’Ecole. Elle adore particulièrement l’informatique et la DATA.

Pouvez-vous expliquer votre parcours scolaire avant l’école ?

J’ai fait une prépa MPSI / PSI à Blaise Pascal. Il y avait une très bonne ambiance et beaucoup d’entraide entre les élèves.

Pourquoi devenir ingénieur ?

J’ai voulu être ingénieure en remarquant  que mon père, qui est ingénieur, voyageait souvent et rencontrait de nombreuses personnes d’horizons différents, et avait un quotidien très différent tout les jours. Au lycée, j’étais douée en maths et en physique et je voulais continuer dans cette branche scientifique d’où mon choix pour des études d’ingénieurs. J’avais aussi un attrait pour l’informatique, qui m’a toujours rendu curieuse.

Pourquoi choisir IMT Lille Douai ?

J’ai hésité entre différentes écoles du groupe IMT, mais j’ai préféré IMT Lille Douai pour la proximité avec mon lieu d’habitation.  Je voulais aussi découvrir une nouvelle région, et le nord avait pour moi une image plutôt étudiante. Je cherchais une école qui proposait de l’informatique, mais qui était aussi généraliste, et l’école avait  une image sérieuse et moderne, notamment de par son site internet.

Elle propose par ailleurs de nombreux double-diplômes et échanges qui m’ont intéressé, j’ai ainsi postulé pour faire un semestre à Singapour.

 

Comment se sont passés les cours pendant votre première année ?

Les cours se sont bien passés. Pendant le premier semestre, il y avait majoritairement des matières généralistes en rapport avec le management. Au second semestre, nous avons pu commencer à choisir les domaines qui nous intéressaient, et avoir tout de suite des cours à leur sujet. Nous avons par ailleurs senti l’envie des professeurs de nous délivrer des cours de qualités.

Quel projet avez-vous été la plus fière de réaliser à l’école ?

Un des projets qui m’a vraiment plu s’est déroulé en comptabilité pendant 2 mois. Par groupe de 4, nous devions gérer une entreprise sur internet et tout ce que cela implique c’est-à-dire la gestion des stocks, les prix, la comptabilité… Nous étions en concurrence avec les 7 autres groupes de la classe et nous avons dû prendre nos propres décisions quant à notre entreprise, ce qui nous a permis de mettre en application tout ce que nous avions vu en cours.

Quel cours vous a le plus intéressé pendant votre première année ?

Le cours d’introduction à la data qui m’a réconforté dans mon projet professionnel. On remarquait vraiment que les professeurs avaient envie de transmettre leurs connaissances aux élèves.

Qu’aimez-vous particulièrement à l’école ?

J’affectionne particulièrement la proximité entre les élèves avec qui nous créons de vraies connexions.

J’aime aussi le fait que les élèves et l’administration soient assez proches même si il y a encore des problèmes avec la fusion.

Les nouveaux modèles d’UV sont aussi très intéressants : cela permet d’avoir pleins de matières différentes et de pouvoir les choisir en fonction de ce qui nous plaît, et du métier que nous voulons réaliser ensuite.

Avez-vous fait des stages ? Si oui, où ? Et comment se sont-ils passés ?

J’ai fait mon premier stage à Croydon au Royaume-Uni chez Mott MacDonald qui est une entreprise de génie civil. J’ai trouvé mon stage grâce au réseau d’alumni. En effet, mon tuteur est un ancien élève des Mines d’Alès. J’ai exploré le réseau des alumni en poste à l’étranger car je savais que je voulais faire mon premier stage à l’étranger. Ensuite je les ai contacté grâce à LinkedIn.

Faites-vous partie d’une association à l’école ?

J’ai fait partie du bureau des arts, qui régit beaucoup la vie étudiante.  J’ai été membre de la Junior Consulting ARTEMIS (découvrez ARTEMIS avec Quentin, le président), en tant que vice-présidente. J’ai aussi participé au TedX de l’école et j’ai été dans le club de danse et de Pompom de l’école.

J’aime beaucoup faire partie de différents clubs, et comme je suis assez organisée, j’arrive à bien m’en sortir entre les cours et les associations. Dans les associations, il y a des moyens de faire des choses hyper intéressantes. Cela nous apporte une vraie plus-value, ça nous apprend à gérer des projets, à interagir avec de nouvelles personnes, c’est pour moi une part importante de la vie en école.

Et pour plus tard ?

J’aimerai être ingénieure en data, plus précisément en business analytics. Je voudrai aider les entreprises à comprendre leurs données pour les aider à prendre de meilleures décisions et partir dans une bonne direction pour l’entreprise.

Quelles sont les qualités que doit avoir un ingénieur ?

Pour moi, un ingénieur doit savoir bien communiquer. Il doit aussi savoir pourquoi il va faire telle action et quel va en être l’enjeu et les conséquences. Il apporte sa réflexion et sa recherche du détail à un projet.